Des fleurs, du rouge et du sexe

Source : http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/etude-les-auto-stoppeuses-a-forte-poitrine-ont-plus-de-succes-19-08-2010-1024131.php

Ce n’est pas nouveau : offrir des fleurs est charmant. La fleur traduit une intention délicate, capte le regard et met en joie. On le sait d’expérience, mais on n’évalue pas toujours l’ampleur de tels effets. Depuis quelques années, des études sont réalisées pour comprendre l’impact des fleurs sur notre comportement et notre humeur.

Au printemps dernier, la revue américaine Social Influence a publié une étude montrant que les femmes ayant patienté dans une salle d’attente fleurie étaient plus nombreuses à confier ensuite leur numéro de téléphone à un inconnu (30% plus nombreuses que celles ayant patienté dans une salle non fleurie). Il est également rapporté que le fleurissement d’une galerie marchande incitait à ne pas jeter au sol des tracts publicitaires remis à l’entrée. « Les fleurs ont bien une incidence sur le comportement », a conclu le scientifique chargé de l’étude.

Selon la psychologue Jeannette Haviland-Jones, de l’Université d’État du New Jersey, la culture des fleurs et des plantes d’ornement a commencé il y a plus de 5000 ans, alors qu’en apparence il n’y avait aucun intérêt personnel ni économique à adopter ce comportement qui nécessite du temps et des efforts. Les parfums des fleurs pourraient bien avoir un effet envoûtant.

La science prend les filles en auto-stop

A propos d’attraction, de nombreuses études récentes ont montré que les femmes vêtues de rouge étaient bien plus attirantes aux yeux des hommes. L’une de ces études, publiée dans la revue Color Research and Application, a fait beaucoup de bruit tant elle était claire : « La recherche a montré que, chez certains primates non humains, le rouge est associé à une plus grande attractivité sexuelle des femelles. » La suite tombe pratiquement sous le sens. « Cinq femmes âgées d’une petite vingtaine ont fait de l’auto-stop en portant des tee-shirts de différentes couleurs (noir, blanc, rouge, bleu, vert ou jaune). Il a été constaté qu’en portant du rouge les femmes obtenaient un meilleur taux de réponse chez les conducteurs mâles. Aucun effet n’a été constaté sur le comportement des conductrices. »

Bref, les scientifiques sont à deux doigts de dresser le portrait de la femme idéale : blonde, souriante, avec une poitrine généreuse, vêtue de rouge…

Plus sexy en rouge ?

Nul besoin de danser le flamenco ! Les femmes en rouge sont davantage excitantes, c’est un fait. Monsieur n’a qu’à bien se tenir…

Cette conclusion vient d’être étayée par une étude récente publiée dans le Journal of Experimental Social Psychology par des chercheurs de l’université de Rochester (New York). Pour eux, les hommes seraient particulièrement sensibles au rouge, considérant une femme vêtue de rouge comme sexuellement disponible.  Pour aboutir à ces conclusions, les scientifiques ont procédé en trois temps. D’abord, 96 hommes ont été recrutés pour évaluer l’attirance que suscitaient chez eux des femmes présentées sur des photos. Il s’est avéré qu’une même femme devenait plus attirante lorsqu’elle était vêtue de rouge. Ce résultat allait être confirmé lorsque les auteurs demandaient à leurs cobayes de s’imaginer à un rendez-vous galant avec ces demoiselles, avec 100 $ (75 €) en poche. Lorsqu’on leur demandait combien d’argent ils comptaient dépenser, c’est toujours pour les femmes en rouge qu’ils étaient prêts à faire le plus de folies.

Disposant de 25 hommes pour jouer les juges, il s’agissait cette fois de faire défiler des photos d’une même et unique femme, portant des vêtements blancs ou rouges, et se présentant dans la même position, pour éviter qu’une pose plus suggestive ne fausse leur jugement. Cette fois, il fallait noter de 1 à 9 non plus l’attirance qu’elle suscitait, mais plutôt si les hommes pensaient qu’elle était disponible pour une relation sexuelle. Dès lors qu’elle revêtait du rouge, ses notes grimpaient de 1 à 1,5 point en moyenne. Pour les sujets donc, la couleur des vêtements contribuait à délivrer des informations sur la disponibilité sexuelle d’une femme. Cela vient conclure l’ensemble de ce travail.

Or une étude parue en 2010 a déjà montré que les femmes trouvaient plus attirants, plus charmants et d’un plus haut rang social les hommes vêtus de rouge !

Homme en rouge

Le rouge évoque le dynamisme : en rouge, les hommes aussi ont l’air plus sexy aux yeux des femmes.

Culture ou nature ?

Le rouge subjugue. Reste à savoir si l’appétence des Homo sapiens pour cette couleur est plutôt culturelle ou innée. Le rouge étant par excellence la couleur de l’amour, il y a de quoi se poser des questions. Du rouge à lèvres des femmes, utilisé depuis plusieurs millénaires pour séduire jusqu’au fameux cœur ornant les cartes de Saint-Valentin. Mais pourquoi le rouge ? Cela n’est peut-être pas tout à fait le fruit du hasard. Chez certains de nos cousins primates, comme les chimpanzés ou les babouins, le rouge est associé à la fertilité féminine : lorsque les femelles sont réceptives, les taux d’œstrogènes grimpent, ce qui a pour effet de dilater les vaisseaux sanguins de la face, leur visage prenant alors un teint rouge vif. Ainsi, les mâles comprennent le signal envoyé et ce qu’il leur reste à faire…

Les fleurs et le rouge : armes de séduction

On a cette phrase d’Amélie Nothomb en tête : « Qu’est ce qu’une fleur ? Un sexe géant qui s’est mis sur son trente et un. » Bien vrai ! La fleur n’est rien d’autre que l’organe reproducteur des angiospermes (plantes à fleurs), en opposition aux gymnospermes (graine nue). Rappelons que la plupart des fleurs sont hermaphrodites (à la fois mâles et femelles) : elles ont un pistil et des étamines. Les étamines sont la partie mâle (qui libère du pollen), et le pistil la partie femelle (qui reçoit le pollen). Des fleurs à nous, Dame Nature, architecte de génie, n’a pas tant revu le plan de construction…

Pistil et étamines de coquelicot. A l’instar des spermatozoïdes et de l’ovocyte, on retrouve un pistil, et plusieurs étamines. Gentils coquelicots Mesdames !

Alors les hommes n’ont rien à perdre à offrir des fleurs, ou à agrémenter leur intérieur avec. Mesdames, ou Mesdemoiselles, elles, n’ont rien à perdre à se mettre au rouge : pour peu qu’un bel homme (en rouge ?) tienne le bouquet ensorceleur, l’affaire est jouée, semble-t-il. Et si l’on mélangeait les deux attributs en fleurs rouges. Plutôt roses ou tulipes ?

Voir un article de Nicolas Guéguen, chercheur en sciences comportementales à l’Université de Bretagne : http://nicolas.gueguen.free.fr/Articles/Cerveau&Psycho-24-2007.pdf

À propos de Alexandre Cohen

Etudiant en médecine et journaliste en herbe. Suivez-moi sur Twitter !

Publié le 20 avril 2012, dans Sexe, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :