Europe Écologie Les Verts : problème…

En ces temps de campagne présidentielle, mais aussi en cette journée de la Terre, j’ai un constat édifiant à vous faire part : que fait Eva Joly dans la liste des candidats, ou plutôt pourquoi existe-t-il des Verts ?

Paradoxalement, je souhaite que la Planète Bleue le reste. Alors pourquoi être contre le parti écologiste ? Pour la bonne raison que dans un régime idéal, tous les partis seraient « verts » ! Ce n’est évidemment pas aux verts qu’il faut en vouloir, mais c’est aux autres de bâtir une politique environnementale. Qu’il y ait les verts et les autres m’indigne au plus haut point : l’écologie, me semble-t-il, n’est pas une idée politique (pas plus que le Parti Pirate), mais une nécessité impérieuse que tous les candidats devraient prendre en compte. Tout le monde doit être vert, mais ce n’est pas une idée politique – auquel cas vous m’accuseriez de propagande – c’est un fait scientifique dont tous les Hommes devraient prendre conscience, car il en va de l’avenir de l’Humanité. Je ne vais pas me lancer dans un plaidoyer écologique, car nous savons tous que le réchauffement climatique, via la hausse du niveau des mers, met en péril les métropoles littorales. De même, ce sont chaque jour des dizaines d’espèces animales et végétales qui rejoignent la liste critique de l’IUCN. Je me passerai d’évoquer les effets néfastes de la pollution de l’eau et de l’air sur la santé. Je passerai sous silence les effets des rejets chimiques et radioactifs présents dans la nourriture. De même que les médicaments déversés dans les rivières sont très sains pour la santé🙂

Vous m’aurez compris : le fait même qu’il existe un parti écologiste est outrageant : il montre combien nous sommes loin d’avoir pris conscience de l’impact de l’industrie sur la nature. C’est à tout le monde qu’il incombe de construire des éoliennes, pas qu’aux écolos ! Dieu soit loué, Green Peace et le WWF n’ont pas de patrie ! Cela dit, j’ai l’impression que l’argent paie plus que les belles paroles : Leonardo DiCaprio ne se prive pas d’équiper sa maison de panneaux solaires, de conduire une voiture électrique, et d’acheter 13 millions d’euros de terres au Belize pour y construire un écolodge à 25 millions. Tout cela a même inspiré Pénélope Cruz et Orlando Bloom… Quand je vous dis que l’écologie est une affaire de volonté, et non pas de politique ! Allé, commencez à ne pas faire couler l’eau quand vous vous brossez les dents, et à éteindre la lumière quand vous sortez d’une pièce : ce sera un geste à la hauteur de vos moyens. Un geste aussi utile – si ce n’est plus – que de mettre le bulletin dans l’urne.

Edit à 20h : Eva Joly harangue sur la préservation des écosystèmes, la lutte contre le réchauffement climatique, l’abandon du nucléaire, et sur une économie reconvertie. Pour elle, tous les partis devraient adopter une politique écologique. En dehors de son échec électoral, son message est le suivant : l’écologie est un thème transversal.

À propos de Alexandre Cohen

Etudiant en médecine et journaliste en herbe. Suivez-moi sur Twitter !

Publié le 22 avril 2012, dans Société, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :