Le racisme, c’est con et ça manque de fric

Petite réflexion sur le racisme : avant d’être un délit (en France), c’est une opinion débile. Débile, pourquoi ? Tout simplement parce qu’avec un minimum d’intelligence, on a compris que blanc ou noir, à l’intérieur c’est la même chose… D’ailleurs, les médecins s’en fichent royalement de la couleur de peau pour soigner un patient. D’autre part, pour peu qu’on pense biologiquement, il n’existe pas de races blanche ou noire (ou jaune), mais des teintes plus ou moins bronzées, allant du blanc vampirique au noir charbon. Et pour peu qu’on ait un niveau suffisant en biologie pour savoir ce qu’est l’ADN, une cellule, et un phénotype, alors le racisme tombe à l’eau.

N’empêche que des racistes, des antisémites, des islamophobes, il y en a ! Pas tant que ça, mais il y en a. Pour moi, la raison principale tient à l’argent : il n’y a jamais eu autant de racistes qu’en Allemagne dans l’entre-deux-guerres. En raison de la crise de 1929 ! Car le Juif, l’immigré me prennent mon boulot… De même, en ces temps de Grande Récession, l’Autre me prend mon boulot. Sans nier qu’il existe d’autres raisons à la xénophobie (les membres du Ku Klux Klan ne sont, ou n’étaient, pas tous pauvres), force est de constater que l’argent joue un rôle majeur dans la haine de ceux qui ne sont pas comme nous. Vous avez déjà vu du racisme à Hollywood ? L’émir du Qatar ne dîne-t-il pas avec les Américains ?

On côtoie avant tout les gens du même monde… financier. Aussi, le seul moyen d’éradiquer franchement le racisme serait de s’attaquer au problème de fond qu’est la pauvreté. Will Smith s’entend très bien avec les actrices blanches ! Ok, tout le monde n’est pas lui, mais je crois que les gens qui n’on rien d’autre à faire que glousser sur la couleur de peau ou la religion du voisin sont des pauvres gens, aux deux sens du terme. Bien sûr, la part de l’éducation est prépondérante dans l’acceptation d’autrui, mais quand on est occupé à compter ses billets de banque, on n’est pas à chercher si la femme du voisin est une noirotte ou une boche ! Mieux encore : en commerçant avec les autres, on a intérêt à respecter ses partenaires financiers. Noir ou blanc, ils peuvent être pleins aux as ; l’argent n’a pas d’odeur. J’ai l’impression qu’en matière de racisme, les dollars paient plus que les bons sentiments… A bon entendeur, salut !

À propos de Alexandre Cohen

Etudiant en médecine et journaliste en herbe. Suivez-moi sur Twitter !

Publié le 24 avril 2012, dans Société, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :