Relations sexuelles avec un poulet et autres déboires

Au gré de mes pérégrinations sur le net, je suis tombé sur un forum rapportant le suicide d’une personne qui venait d’avoir des relations sexuelles avec une poule et qui ne l’aurait pas supporté !

« Se farcir la poule »

Sur Doctissimo, site médical renommé, un homme se plaint d’un mal assez particulier : il a mené une partie de jambes en l’air avec une poule (façon de parler), et sa copine le prend mal. Plus précisément, il aurait « eu du sexe » avec une poule : ce monsieur n’a-t-il pas le français comme langue maternelle ? Car il vient d’inventer une expression : avoir du sexe.
Un participant – à la discussion – lui propose comme traitement d’inviter sa copine au poulailler, et de prendre le coq pour ne pas faire de jaloux. Excellente idée… si le coq avait un phallus ! Il n’y a pas d’intromission chez Gallus gallus domesticus, mais frottement de cloaques lors de la copulation, contrairement au canard dont le pénis repose dans un sac appelé proctodeum. Sur un autre site, un internaute remarque que « les coqs n’ont pas de mains, car les poules n’ont pas de seins ».

A ma grande stupeur, je découvre ensuite que certains hommes (après une soirée bien arrosée ?) mèneraient, je cite, des « tournois de poules » (et différents de ceux du tennis de table…) Ils doivent vouloir dire – en français campagnard ? – une tournante, et avec quelle broche… Tout ce que j’ai à leur conseiller, c’est de bien choisir leur partenaire (pas enceinte de préférence) : un bout de coquille, ça peut faire mal !

Et cela ne finit jamais : un homme se demande si en raison de l’anatomie des poules, il faudrait préférer la levrette pour les emmener au septième ciel. Les femmes seraient également tentées : sur auféminin, l’une d’elles voudrait sentir sa « grosse crête molle et rouge » devinez où…

Mieux encore – sauf pour la malheureuse qui a dû passer un sacré bon moment aux urgences – Yahoo rapporte une histoire étonnante : une demoiselle se serait faite fourrer le vagin par son copain avec un œuf dur et cherche un moyen de le retirer (à l’aspirateur, lui répond un internaute). Et un autre de préciser : « les œufs sont les suppositoires de la chatte ».

Que signifie vagina en latin ? Fourreau ! Il n’empêche que certains rivalisent d’ingéniosité…

Le vagin et les œufs : naturellement riches en élastine

Le vagin, mais aussi les œufs doivent leur extensibilité à leur teneur accrue en élastine, protéine structurale. Avec l’âge, l’élastine laisse place au collagène ; ce processus est à l’origine des vergetures. Pour ne pas rester sur sa faim (de sexe), parlons science : comment rentrer un œuf… dans une bouteille ? En jouant sur la dépression créée par la combustion de l’oxygène de l’air !

À propos de Alexandre Cohen

Etudiant en médecine et journaliste en herbe. Suivez-moi sur Twitter !

Publié le 28 avril 2012, dans Biologie, Buzz, Sexe, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :