Poésie bleu Marine

Après qu’une vague bleue marine déferla sus le système, je lisais ce commentaire d’un mécontent de la droite : « Je suis venu m’installer près d’une eau bleu marine. »

Une chose est sûre : les formules-choc sont un atout majeur en publicité. D’ici à dire qu’ils consomment (votent) à cause du slogan, c’est une autre histoire –  même si bon nombre de personnes ne connaissent pas un traître mot du programme de l’élu de leur coeur (façon de parler).

Marine Le Pen en rendrait-elle certains poètes ? Que dire du jour où Marion Le Pen, petite dernière du clan Le Pen, jouera de son charme pour inviter ses sympathisants à une échappée lyrico-politique…

Et voici une phrase relevée dans Le Nouvel Observateur :  « […] la droite n’a pas fini de se débattre dans les mâchoires du piège bleu Marine. » Les dents de la mer séviraient-elles ?

À propos de Alexandre Cohen

Etudiant en médecine et journaliste en herbe. Suivez-moi sur Twitter !

Publié le 5 mai 2012, dans Buzz, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :