François Hollande à la télé !

J’ai assisté de mes propres yeux (via la télévision !) à l’adoubement de François Hollande. Dans le jardon moderne, cela s’appelle l’investiture, mais la remise des insignes du grand maître de la légion d’honneur n’est pas si différente du protocole chevaleresque.

Le luxe

Dans une atmosphère musicale du dix-huitième siècle (un morceau de Jean-Philippe Rameau voulu par Monsieur Hollande lui-même), le président et son escorte militaire arpentent des salons de toute beauté, aux ornements raffinés, tout en dorures, et aux lustres magnifiques. Il n’y a pas jusqu’aux tapis qui ne soient dignes des rois.

D’ailleurs, l’Elysée, palais somptueux, date de 1720 ; l’impératrice Eugénie y séjourna. Ce n’est pas Versailles, loin de là (il manque les bassins), mais ça y ressemble. Las cependant des joyaux de la couronne, le peuple français (enfin presque) décerne à son chef 952 grammes en or massif dont l’un des maillons a été gravé à son nom. Un joyau rutilant à l’effigie de François Hollande, donc, avec lequel le jeune Louis Sarkozy s’amusait en 2007…

Grand collier de la Légion d’Honneur, ou l’orfèvrerie au service de la République. On a vu plus beau comme trésor de joaillerie, mais comme il vaut une certaine somme, inutile de le critiquer…

Et quelle classe ce nouveau président ! Sur son trente-et-un dans un costard resplendissant, on ne l’a jamais vu aussi sérieux.

L’orchestre de chambre de la Garde Républicaine s’en donne ensuite à cœur joie, entonnant la Marseillaise et d’autres morceaux plus prosaïques. Les coups de canon ajoutent au faste et au caractère solennel de cette cérémonie.

Les bombes thermonucléaires sont entre de bonnes mains

Un air de tapis rouge cannois, quelques jours en avance. L’impression d’une caste à la tête du pays est flagrante. Seule différence avec la royauté, la transmission des codes nucléaires, moment obligé du cérémonial, pourtant factice : le fait que ce code puisse changer plusieurs fois par jour est un secret de Polichinelle.

Les petits fours

Bien entendu, sans rivaliser avec la garden-party du 14 juillet, toute cérémonie qui se respecte finit avec un apéritif, comportant du champagne et agrémenté de canapés étant la création du traiteur de l’Elysée. Pour sûr : Fauchon et Le Nôtre ne font pas le poids. D’autant que des âmes malveillantes pourraient empoissonner le président… Dieu soit loué, si suspection était, le spectromètre de masse remplacerait les goûteurs.

L’intronisation

Le couronnement – façon de parler – se fait par Jean-Louis Debré, président du Conseil Constitutionnel, qui rappelle à François Hollande qu’il devient le septième Président de la Cinquième République et vingt-quatrième Président de la République Française. Le discours est relativement sobre et bref : Hollande recueille 18 millions des suffrages exprimés, c’est-à-dire la majorité absolue ; en application de l’article 7 de la constitution il est élu légitimement Président. Le Conseil Constitutionnel lui fait part de ses félicitations…

La parade

Et Francis Hollande de remonter sous la pluie les Champs-Elysée en Citroën DS5, accompagné d’un cortège époustouflant : la cavalerie est de la partie, et les Champs-Elysée arborent une image de 14 juillet. Si la nouvelle voiture n’a pas une carrure extraordinaire, mais qu’elle est décrite comme la « voiture de Monsieur Tout-le-monde », on a vu pire…

Lui n’est pas bling-bling

François Hollande est soucieux de ne pas véhiculer l’image bling-bling que donnait son prédécesseur. Encore ce matin, tous les journalistes, ainsi que sa compagne Valérie Trierweiler, qui a sorti ses plus beaux talons, n’ont de cesse de répéter que le Président est un homme modeste. Espérons qu’il le reste… D’aucuns ne prétendent que si l’énarque appréciait faire ses courses, ce n’est plus la marque de supérettes G20 qu’il va fréquenter, mais le vrai G20 (le seul qu’Obama connaisse) !

À propos de Alexandre Cohen

Etudiant en médecine et journaliste en herbe. Suivez-moi sur Twitter !

Publié le 15 mai 2012, dans Société, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :