Archives du blog

Les retombées technologiques du ciel

De tout ce que dit Jacques Cheminade, une chose est bien vraie : l’industrie spatiale est à l’origine de nombreuses technologies. Tout ce que nous utilisons de près ou de loin, provient de l’empyrée, ou moins poétiquement de l’ingénierie aérospatiale. L’espace, ainsi que le secteur militaire, sont bénéfiques pour l’avancée technologique.

La microinformatique et la photographie numérique

Les progrès viennent de problèmes pratiques : comment alléger l’informatique embarquée des navettes ? Comment améliorer la fiabilité des photographies et des transmissions sans fil ? C’est ainsi que la NASA et ses partenaires inventèrent les capteurs numériques, le protocole wifi, ou les cartes à puces. La robotique prit aussi son envol à la NASA, au sens propre car il fallait automatiser les sondes spatiales avant d’envoyer des humains.

Les couches pour bébé

Assez anecdotique, les couches pour bébé ont été développées dans un souci d’hygiène pour les astronautes… Elles n’existaient pas avant !

Le fer à lisser

En plus de certaines lotions pour les cheveux, le fer à lisser (nouvelle génération en céramique) doit beaucoup à la conquête spatiale. Lire son histoire sur le site de la NASA : http://www.nasa.gov/offices/oct/home/tech_life_farouk.html

CHI line of hairstyling irons

L’airbag, l’iPhone et la Wii

L’accéléromètre et le gyroscope inclus dans l’iPhone, la Wii, et toutes sortes de gadgets électroniques ont été créés pour la détection des ondes gravitationnelles émises par les trous noirs, ce qui ne peut se faire sans appareils de mesures vibratoires extrêmement précis.

Aujourd’hui, les airbags sauvent des milliers de vie par jour, mais leur technologie était au départ réservée aux ondes gravitationnelles. On peut remercier l’interféromètre VIRGO !

Les systèmes de traitement de l’air

Il n’est pas un hôpital qui ne soit équipé d’un système de purification de l’air : ces systèmes de décontamination furent mis au point pour permettre aux astronautes de respirer un air sain.

Matériaux à mémoire de forme

Dans les innovations tombées du ciel, il y a les matériaux à mémoire de forme, comme ces bracelets à la mode qui reprennent leur structure après avoir été tordus. Ces matériaux servent dans les prothèses médicales et depuis 1996, ils ont révolutionné l’orthodontie sous la forme des « bagues », grâce à l’invention d’un ressort dentaire. Etiré, il est attaché aux dents et reprend sa forme en entraînant la dentition. Avec lui, le traitement orthodontique devient beaucoup plus rapide qu’avec un appareil standard. Les forces exercées étant constantes, il est aussi moins douloureux. Les personnes au sourire de star grâce à l’orthodontie ont donc de quoi remercier la NASA ! Les lunettes à branches ultrasolides furent aussi développées pour les astronautes. L’industrie textile n’est pas en reste : des chemises dont les manches se retroussent toutes seules quand il fait chaud, d’autres, qui, sous l’effet de la vapeur, se défroissent automatiquement et n’ont donc pas besoin de repassage !

« La mousse thermosensible du sur-matelas visco-végétal à mémoire de forme réagit rapidement à la chaleur corporelle et épouse parfaitement votre corps.
Le maintien de la colonne est optimisé grâce à la résilience accrue de la mousse viscovégétale par rapport à une mousse visco-élastique classique. »

Biométrie

Les capteurs et puces biométriques sont très utiles pour les autorités. La majorité des ordinateurs portables reconnaissent les empreintes digitales, mais dans les années 1980, cette technologie était en phase de test sur la navette spatiale.

Lecteur d'empreintes digitales

Lecteur d’empreintes digitales

L’empaquetage des chips

Au fond d’un paquet de chips, il y a toujours des miettes de pommes de terre : celles des chips accidentées lors de la mise en sachet. Empaqueter les chips sans les briser est un vrai casse-tête. Qui eut pensé que la NASA viendrait résoudre ce problème insolite ? HTG, une société allemande, est spécialisée dans la résolution de problèmes d’écoulement aérodynamique pour des projets spatiaux. Elle étudie notamment les caractéristiques de vol des lanceurs européens. Mais à la demande d’un fabricant de machines de conditionnement, HTG s’est penchée sur la cruciale question de l’emballage des chips. Atterrissage contrôlé… : selon HTG, faire atterrir une sonde sur une planète, c’est un peu comme… laisser tomber une pomme chips dans un sachet. Il faut, dans les deux cas, calculer une vitesse de descente optimale compatible avec la sécurité (pas de casse !). Cette vitesse tient compte de l’écoulement de l’air, de la direction du mouvement, de la structure de l’objet et de la température. D’où, pour l’atterrissage de sondes, des calculs de trajectoire très poussés qui conduisirent à l’élaboration de supercalculateurs dans la Silicon Valley. Aujourd’hui, ces supercalculateurs servent dans tous les domaines : économie, médecine, géologie, mathématiques, physique… Ils permirent aussi le décodage du génome humain en 2003. Pour les chips, en 1999 un nouveau système d’ensachage est né. Grâce à lui, les chips ou autres biscuits légers sont emballés de 30 à 50 % plus rapidement !

La couverture de survie

Si tout satellite ressemble à un paquet cadeaux emballé de papier doré, ce n’est pas pour faire joli. Dans l’espace, ces engins sont mis à rude épreuve à cause du rayonnement solaire intense. Certaines zones de surface se retrouvent ainsi exposées à de fortes chaleurs. Or, seule une température stable garantit le bon fonctionnement d’un satellite. Pour lutter, on recouvre l’appareil d’un matériau réfléchissant et isolant, comme la feuille de mylar doré. Ces feuilles de plastique métallisées et isolantes offrent une surface dorée et une argentée. Dans le cas d’un satellite, puisqu’il faut réfléchir les rayons, le côté doré doit se trouver vers l’extérieur. Sur Terre, les couvertures de survie sont essentielles dans une trousse de secours.

La couverture de survie permet de réduire les échanges thermiques d’un patient avec l’extérieur : elle le maintient à température suffisante jusqu’à l’arrivée des secours.

Les panneaux solaires

Quant aux panneaux solaires qui seraient le remède à nos problèmes énergétiques, ils furent développés pour permettre aux satellites de s’approvisionner de manière autonome en énergie.

Panneau photovoltaïque

Panneau photovoltaïque

A la rescousse des pandas

Dans l’espace, tout est conçu pour être léger et prendre peu de place. C’est le cas d’une petite pompe utilisée dans un laboratoire spatial. Elle servait à injecter des liquides nutritifs pour l’étude de la croissance de végétaux en l’absence de gravité. Puis on l’utilisa à la rescousse… des pandas ! Les pandas sont menacés d’extinction. Quel rapport avec cette micro pompe ? Eh bien, l’une des raisons de cette extinction, c’est le cycle reproductif de la femelle : elle n’est en chaleur qu’une fois par an, ce qui limite les accouplements et les naissances. Les chercheurs pensèrent donc qu’en lui injectant des hormones, les femelles pandas pourraient voir leurs périodes de chaleur augmenter, et leurs chances de grossesse aussi. C’est ainsi que la petite pompe servant à nourrir les plantes a été modifiée et adaptée afin d’être implantée sur le dos des pandas. Là, elle délivre régulièrement une quantité d’hormones suffisantes pour que la femelle panda ait plus de chances d’avoir des petits !

Le kevlar

Le kevlar, utile pour les gilets pare-balle et les fuselages d’avion, fut également développé dans les laboratoires de la NASA.

Si après cela, on nous dit que le spatial, cela ne sert à rien ! Bien sûr, la météorologie et la sismologie ne pourraient se passer des satellites, tout comme les réseaux de télécommunication, la télévision, Internet, ou les GPS.

Tout ce qui nous entoure provient de près ou de loin de l’industrie spatiale : nul doute qu’il s’agit d’un secteur économique négligé…

Twitter : les perles du premier tour

Alors que l’AFP a levé l’embargo sur les résultats du premier tour dès 18h en utilisant des codes secrets, Twitter recèle des formules remarquables, et presque hilarantes, sur Jacques Cheminade – l’homme qui veut terraformer Mars (si seulement il comprenait que cela ne se fera pas sans la NASA, et sans les efforts conjoints de l’Humanité entière) :

« Exclusif : Cheminade va déposer un recours au Conseil constitutionnel pour faire recompter le vote des Français de l’espace.

Les 0,2% qui ont voté Cheminade c’est un groupe d’amis scientifiques qui ont fait une soirée alcoolisée…

C’est décidé, je voterai Jacques Cheminade… aux Césars

Cheminade c’est comme le yaourt, il est à 0%

Cheminade rencontre Arthaud en boîte : « Poupée, on s’fait un pourcent ? »

Jacques Cheminade : « grâce à l’espace, nous avons les ordinateurs ». Grâce à la guerre plutôt.

Jacques Cheminade est un hologramme

Cheminade veut industrialiser la Lune, ça va faire cher la délocalisation.

Jacques Cheminade: 0.28%. Ah non c’était en 1995… Mais il est probable que le score 2012 soit de cette nature.

et Cheminade, il les prendra ses responsabilités ?

Cheminade n’a fait que 0,2%. Les Martiens sont des bâtards !

Moi ce que je retiens de tout ca c’est que 0.20% des gens veulent aller vivre sur Mars avec Cheminade.

#Cheminade ne donne pas « encore » de consignes de vote. Big suspense.

Bravo Jacques Cheminade, l’important est de participer !

Les dépouillements ne sont pas tout à fait terminés, si ça se trouveCheminade va nous faire un coup de théâtre et s’imposer en King

Entendu sur France 2 : « Jacques Cheminade n’a pas voté sur Mars mais dans le 20ème arrondissement »

Anne Sinclair (absente) a été enlevée par les Martiens deCheminade ou #DSK a encore fait des bêtises ?

Le pen et Cheminade font alliance… Mars aux martiens !!!

Si Cheminade fait moins de 1% il va aller chasser les extras terrestre lui même ?

L’enjeu de cette election c’est le score de Cheminade, le reste on s’en fout !

J’ai des infos. Cheminade 18%! Source Paco Rabanne

Cheminade va-t-il demander l’annulation de l’élection pour diffusion précoce des résultats ?

Fatigué de cette soirée électorale. Pour decompresser : Objectif mars avec #Cheminade .

Je suis certain que Jacques Cheminade peut passer le premier tour s’il mobilise tous les reptiliens.

Cheminade est le seul à avoir mis un QR code sur son affiche de campagne !!!

Tous ceux qui ont voté cheminade pourront dire dans 5/10 ans quils etaient visionnaires (soit < 1%)

Cheminade donne ses consignes et appelle à voter pour E.T. au second tour

La seule véritable question qui m’angoisse : Est ce que Cheminade aura plus de voix que de signatures ?

Il n’y a aucun journaliste au QG de #cheminade?

Selon nos estimations, sur les 0,0026% d’électeurs de Cheminade, la moitié l’ont fait par inadvertance.

En Martinique y’a quand même 560 fêlés qui ont voté Cheminade ! [la Martinique a cela de bien que sur une île on a vite fait de savoir le nombre de votants !]

Il est en cours. Les télescopes intersidéraux de Jacques Cheminade ne resteront pas inutilisés longtemps.

Selon toute vraisemblance, Cheminade ne serait pas au second tour.Les électeurs français de mars et pluton sont consternés

Vers le néant et au delà !

Un jour j’ai rencontrer quelqu’un qui voulait voter Cheminade.. Non jrigole

Arrêtez le taunt « Mars Cheminade« . Vous oubliez qu’il veut terraformer la lune avant.

Si le PSG continue de marquer (6), ils vont finir par avoir plus de buts que Cheminade de votes.

Les 0,3% qui votent Cheminade, qui sont-ils ? Quels sont leurs vaisseaux ?

J’ai un ami qui est très déçu des premières estimations :Cheminade lui avait promis le ministère du cosmos infini.

Exclusif : Cheminade va déposer un recours au Conseil constitutionnel pour faire recompter le vote des Français de l’espace.

Il est en cours. Les télescopes intersidéraux de Jacques Cheminade ne resteront pas inutilisés longtemps.

Lorsque BFM TV transgresse la loi, les internautes ne le ratent pas :

Et maintenant BFM TV demande si Cheminade était une anomalie de la campagne. On leur dit que des bureaux restent ouverts ?

Concernant les autres candidats, un air de Mc Donald’s flotte dans l’air :

Nathalie Arthaud, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou… « Venez comme vous êtes ! »

Jacques Cheminade a battu son score de 1995 !

Je suis déçu, le film préféré de Cheminade n’est pas Total Recall ou Mission to Mars : http://www.allocine.fr/article/dossiers/cinema/dossier-18591822/

0,3 quand même c’est paranormal!

Jacques Cheminade voudrait savoir s’il peut payer en 3 fois sans frais ses frais de campagne. »

Lors du compte à rebours : 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1… un petit air de départ vers Mars, non ? Je ne demande que la terraformation de Mars et la colonisation de la Voie Lactée – si possible – mais il faut avoir les pieds sur Terre : on ne donne pas à manger au peuple avec un programme martien.

« A une identité terrienne se substituera ainsi une identité héliosystémique et galactique » dixit le candidat.

Pour autant, un programme spatial digne de ce nom pourrait redonner des emplois, et dans ce marasme économique mondial qui met sur la sellette l’euro, rien de tel qu’un souffle d’air frais ! Cela dit, le complexe militaro-industriel, on a vu ce que ça a donné en URSS : une bonne politique spatiale doit être insérée dans un programme cohérent et bénéficier à l’économie, pas la desservir ! Et puis, où sont Kad Merad et Guillaume Canet : on se croirait dans Un ticket pour l’espace, à bord de la station spatiale française. J’ignore si la Creuse ferait un aussi bon spatiodrome que Houston… Ou l’Allier… On ne va pas dans l’espace sans les Américains, ni sans les Chinois !

Les Chinois dans l'espace ! Un nouvel adversaire pour les Etats-Unis ?

Puis, compte à rebours avant 20h, suspens, ambiance digne de la coupe du monde dans les rues de la capitale, et maquillage pour Rachida Dati : un air de cinéma dans la campagne…

« Ce sont les chiffres que tous les Français attendent. » : un air de roman-feuilleton désormais…

20% pour Marine Le Pen : appellera-t-elle à voter Sarkozy ou Hollande ? A mon avis, ni l’un ni l’autre : UMPS dit-elle !

Un franc désaveu pour Nicolas Sarkozy :  (lu sur Twitter) « J’ai vérifié, apparemment aucune réservation au nom de Sarkozy au Fouquets ce soir. », Sarkozy étant largement devancé par Hollande.

Enfin, pour Jean-Marie Le Pen, interrogé sur le résultat de sa fille, Mélenchon peut « continuer ses rodomontades et partir avec son slip rouge sur la tête ». Une belle percée pour Marine Le Pen, qui se disputait la troisième place avec le candidat du Front de Gauche, et le même humour pour son père ! Selon elle, « la vague bleu Marine fait trembler le système », mais pour Jospin, interviewé, « le 22 n’est pas le 21 [avril 2002] », sous-entendu le FN n’accède pas au deuxième-tour (mais sa progression fulgurante laisse présager une inversion des rapports de force en 2017).

Bayrou mord la poussière, Mélenchon joue la démagogie en vilipendant Marine jusqu’à la tombée de la pluie…

Morale : la campagne, c’est plus sympa avec Twitter 😀

La logorrhée des politiques

Difficile de trouver meilleure perle que Cheminade évoquant « le nucléaire social » ! Entendu lors d’une interview sur BFM TV, qu’est-ce donc que le nucléaire social ? Le nucléaire appliqué au social, ou bien le social appliqué au nucléaire ? Comment applique-t-on l’un à l’autre d’ailleurs ? Peut-être veut-il parler du nucléaire inséré dans la société. Dommage qu’il soit difficile d’installer un générateur nucléaire dans sa buanderie ! Suis-je bête, Jacques Cheminade compte développer la fusion nucléaire, Graal de la physique, recherché depuis près d’un siècle. Pour l’heure, si la fusion nucléaire est au coeur des bombes thermonucléaires (dites à hydrogène, et des centaines de fois plus puissantes que la bombe atomique type Hiroshima/Nagasaki), nous ne savons confiner l’énergie au sein d’une centrale. Espérons qu’en France le projet ITER de centrale à fusion inertielle mené à Cadarache portera ses fruits. A terme, l’énergie de fusion, produite par une technique de confinement appelée tokamak, permettrait d’obtenir du nucléaire les avantages sans les inconvénients (les déchets radioactifs). Pour l’heure, les politiques ont décidément une propension à parler pour ne rien dire…

Au-delà du « socialisme nucléaire », Jacques Cheminade, rêveur invétéré, compte coloniser la planète Mars au plus vite. Si ce n’était qu’en accordant davantage de crédit à l’ESA (Agence Spatiale Européenne), moi qui suis un fervent défenseur de la politique spatiale, aux retombées technologiques immenses, je dirai « Bravo ! ». Mais le candidat promet développer la propulsion nucléaire, sujet étudié par la NASA bien avant que le premier satellite soit mis au point… Ceci soulève une question : comment un politique peut-il promettre la Lune (c’est le cas de le dire…) ? Accorder des crédits à la recherche est honorable, mais inscrire dans son programme électoral l’énergie de fusion revient à promettre la fusion froide, second Graal de la physique moderne. Depuis le temps qu’on cherche un catalyseur nucléaire, cela m’étonnerait fort que la politique soit pour quelque chose dans l’éventuelle découverte de cette technologie ultime. Gare à trop interférer avec la science, au risque de promettre ce qui ne se réalisera pas demain la veille…

Le NASA X-33 : seule certitude, pour aller vers les étoiles, il faudra abandonner la propulsion chimique au profit de la propulsion nucléaire. Mais Cheminade pourrait aussi promettre la propulsion ionique ou à antimatière...